La greffe de moelle osseuse représente un espoir de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de cancers ou de maladies du sang. Hélas trop peu de personnes sont aujourd’hui inscrites sur le fichier national de donneurs. C’est pourtant un geste simple et safe !

La greffe de moelle est l’ultime recours des malades en impasse thérapeutique atteints d’un cancer du sang. 2000 greffes de moelle osseuse sont nécessaires chaque année en France. Mais les malades qui en ont besoin n’ont seulement qu’une chance sur 1 million de trouver un donneur compatible. Autant que de gagner au loto sauf que là c’est de leur vie qu’il s’agit. Toute nouvelle inscription d’un donneur sur le registre national offre donc une chance de traitement et de guérison à un malade.

Confrontés en 2013 à cette situation, la bande de copains de l’association Tribal Sport de Gémenos ont décidé de se mobiliser pour informer et sensibiliser un maximum de personnes à ce don de vie. Chaque année le défi de l’Enduro des Veilleurs de Vie  est ainsi de collecter le maximum de promesses de don auprès des coureurs et des participants à l’événement.

Pour que vous deveniez vous aussi un futur donneur et que vous couriez vous inscrire sur ce fichier auprès de l’Etablissement Français du Sang (EFS), voici les réponses aux questions les plus courantes que vous pourriez vous poser au sujet de ce don.

Où se situe la moelle osseuse et pourquoi est-elle précieuse ?

La moelle osseuse est située dans les os longs et les os plats. Il ne faut surtout pas la confondre avec la moelle épinière, située dans la colonne vertébrale.

La moelle osseuse renferme des cellules très précieuses, appelées cellules souches hématopoïétiques, qui donnent naissance aux cellules du sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. 80 % des greffes de moelle osseuse sont ainsi réalisées pour traiter certaines formes de cancers comme les leucémies, les lymphomes ou les myélomes.

Quelles sont les conditions à satisfaire pour s’inscrire sur le fichier de donneur?

  • être en parfaite santé et avoir entre 18 et 50 ans lors de l’inscription, même si on peut donner jusqu’à 60 ans
  • passer un entretien médical spécifique pour faire le point sur ses antécédents médicaux et son mode de vie
  • s’engager à rester joignable et à se rendre disponible pour les examens médicaux en cas de compatibilité avec un receveur.

Comment se passe le rendez-vous au moment de l’inscription sur le fichier?

Le candidat au don de moelle osseuse est reçu pour un entretien médical et un typage HLA, consistant à identifier ses antigènes, réalisé au moyen d’une prise de sang ou d’un écouvillonnage buccal. Des examens biologiques sont ensuite effectués afin de vérifier son aptitude au don de moelle osseuse. Si ces tests sont validés, il est inscrit au registre France greffe de moelle, géré par l’Agence de la biomédecine (ABM) et il reçoit sa carte de donneur.

Si je suis inscrit sur le fichier, suis-je certain d’être un jour donneur ?

Non.  La compatibilité nécessaire pour une greffe de moelle osseuse fait appel à un système complexe, le HLA, différent de celui des groupes sanguins. La probabilité de trouver deux individus compatibles pour une greffe de moelle osseuse en dehors de la fratrie est ainsi d’une sur un million ! Sachant que pour deux membres d’une même fratrie, les probabilités s’élèvent à une sur quatre. Vous ne pouvez donc pas avoie cette certitude mais retenez quand même, et c’est le plus important, que chaque nouvelle inscription compte et apporte une chance supplémentaire de guérison pour les malades.

Comment se passe le don de moelle osseuse ?

Le candidat au don est appelé en cas de comptabilité avec un malade. Il existe aujourd’hui deux façons de prélever les cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse :

  • Le prélèvement direct de moelle osseuse : il est réalisé à l’hôpital, sous anesthésie générale, par ponction dans les os iliaques (au niveau du bassin). Le donneur sort le lendemain de l’hôpital
  • Le prélèvement de cellules souches périphériques : il n’y a pas d’hospitalisation. Le donneur reçoit, pendant les 5 jours précédant le prélèvement, un médicament favorisant la migration vers le sang des cellules souches hématopoïétiques de la moelle osseuse. Ces cellules sont ensuite recueillies en 3 ou 4 heures via un prélèvement sanguin par aphérèse, dans un centre de l’EFS.

Le corps régénère les cellules souches prélevées dans les 6 semaines suivant le don. La plupart des donneurs reprennent leurs activités habituelles dans les quelques jours suivant le don.

source : Établissement français du sang

Pour plus d’informations, rendez-vous sur dondemoelleosseuse.fr et agence-biomedecine.fr 

Share This